AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rencontre à l'Ombre des Piliers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fonda Empathique
Masculin Messages : 5
avatar
MessageSujet: Rencontre à l'Ombre des Piliers.   Mer 18 Déc - 0:07

Une Nouvelle Année Commence...

             

Le soleil rayonne comme un sourire. Il fait étrangement beau pour un mois de décembre. Tout le monde sort, profitant des rayons chauds de l'astre accompagnés d'une légère brise rafraîchissante. Malgré tout, on s'abstient bien de retirer nos vestes, manteaux, écharpes ou bonnets, on reste sur la fin d'un rude automne tout de même. Oui, quelques caresses chaleureuses ne font de mal à personne, sauf à moi. Je ne supporte pas le soleil. Il m'éblouit bien trop, moi qui suis si terne. Je ne tolère pas me retrouver sous des U.V, aussi faibles soient-ils. Pourtant, ma peau n'est pas particulièrement pâle ni particulièrement mate. Et Dieu sait que, pour tout le sang anglo-irlandais qui coule dans mes veines, j'aurais pu être bien plus semblable à un cachet d'aspirine qu'actuellement. C'est pour cette raison que je ne gaspille pas mon temps à aller me prélasser au soleil tout en ne faisant rien, non, moi je fais rien et à l'abri. En effet, j'ai fini ma journée, me voilà libre comme l'air. Je n'ai pas de travail, pas de copies à corriger, pas de cours à préparer... Je peux me reposer. Mais à quoi bon, voilà des lunes que je n'ai pas passé une nuit correcte, ce n'est pas en faisant une sieste que ça va arranger les choses. Je m'étais donc réfugié dans le Hall d'Entrée, assis sur un banc. Il n'y avait pas beaucoup de passage entre les interclasses et les récréations, pendant les cours quoi. Au moins, je n'allais pas être dérangé, j'allais pouvoir fermer les yeux quelques instants, du moins c'est ce que je pensais...

La "charmante" dame de l'intendance était venue à moi, comme un chewing-gum collé sous une chaussure, pour me hurler qu'il fallait que je remplisse des papiers pour ma classe. Oui, j'étais le professeur principal de la classe de terminale artistique. J'en avais par dessus la tête de toute cette paperasse, mais je devais bien la faire. Je ne peux même pas rétorquer que j'ai un quelconque cours, cette vieille harpie connait mon emploi du temps par cœur ! Elle m'avait laissé ses papiers et était partie aussi vite qu'elle était venue. Blasé, nonchalant, je me relève de mon banc. J'étais à moitié endormi, ennuyé par cette tempête de cris. Mon manque de sommeil n'y était pas étranger non plus. Je marchais lentement, droit devant moi quand tout à coup, j'ai mollement bousculé quelque chose, ou plutôt quelqu'un. En l'occurrence c'était une jeune fille, une élève sans doute, mais que je n'avais jamais vu. J'avais entendu dire, il y a peu, que de nouveaux élèves allaient bientôt arrivés, pour une fois les rumeurs étaient donc vraies, enfin en partie. A vue de nez, il n'y avait qu'un seul nouvel arrivant et c'était une jeune fille. Elle était entrée, un peu perdue, sans doute impressionnée par la grandeur du hall et son architecture. Elle ne m'avait donc pas vu et moi non plus. Toujours droit dans mes manières, je me devais de m'excuser.

« Permettez-moi de vous présenter mes excuses mademoiselle, je n'ai pas fait attention à où je mettais les pieds... »
Dis-je, à peine sorti de ma semi-conscience.



sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda Empathique
Masculin Messages : 128
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre à l'Ombre des Piliers.   Jeu 14 Aoû - 17:50



Titre

Lien musique

C'est pas ce que tu crois...
Ouais voyons Will, j'ai une adolescente chez moi, habillée de mes fringues avec mon caleçon sur la tête. J'vois pas à ce que tu peux penser de bizarre, vraiment pas! Putain pourquoi tu ris mec? C'pas drôle, y'a rien de drôle. Je croisais les bras et le regardais d'un œil sombre. C'est que j'étais susceptible. Beaucoup même.

«Oh, je crois rien du tout ~ . Mais dis-moi plutôt, qu'est-ce que la petite Yui fait chez toi ? »

Je soupirai et tournais les talons après lui avoir lâché un «  demande lui directement ». Je partis dans ma chambre voir l'étendu des dégâts. Des fois j'avais envie de punir Yui comme les petits enfants, c'est-à-dire directement au coin, les mains sur la tête. Je soupirai à nouveau et balançais le caleçon sur le lit. Je rangerai plus tard. Et puis je ne voulais pas que pendant mon absence mon cher professeur s'enfuit. Il en serait bien capable!
Quand je revins en cuisine, Yui était... Calme. Je la regardais étonné avant de me tourner vers William.

« Comment t'as fait? J'veux la formule magique! »

Obligé!
Mais c'était peut-être son expérience de professeur qui avait réussi à trouver le bouton off de la mignonne? Mais qu'importe. Yui était calme et j'en profiterai pour jouer un peu avec mon cher amant d'un soir qui était parti sans un au revoir. Pas très poli tout ça. Je me faufilai derrière lui et levais mes mains sur ses épaules pour le pousser vers la table recouvert d'une nappe en soie. Gros richard! Et en plus j'en avais rien à foutre de la salir ou non. C'était un cadeau de ma mère. Vive les cadeaux de ma mère... Je préférai le temps où elle m'offrait des consoles de jeux. Mais maintenant, je suis trop grand pour ça, selon elle. Pff.
Bref, je poussais Will à venir s'assoir et me penchais à son oreille.

« Tu vas te joindre à nous pour le diner quand même. Ce soir,  pas de turbot aux tilleuls, ni de magret de canard aux oranges... Mais une simple pizza! Bon y'en a deux, car Yui aimait pas celle que j'ai choisi. Mais tu peux piocher dans les deux si la miss veut bien. »

Je levais mon regard vers l'adolescente.

« T'es bien trop calme toi. Qu'est-ce qui se passe ma puce? »

Je me redressais, non pas sans avoir embrassé la joue de Will et vins m'installer prés de Yui. Je lui tirais doucement la joue et me penchais vers elle.

« C'est parce que t'as faim que t'es comme ça toi? »

Lui-dis-je doucement. J'avais juste l'habitude de la voir agité, hyperactive et plein de vie. Pas toute calme comme une personne normale..Mais je craignais que ce calme ne soit éphémère.
Je coupais ensuite la pizza et tendis une part à Will, puis servis Yui et moi en dernier.

« Je t'invites à rester encore aprés le repas. Enfin je veux dire, je t'oblige à rester car sinon pas de porte-feuille haha. Donc pas la peine de te dépêcher à manger vite. »

Je lui faisais du pied discrètement sous la table en même temps.

« Y'a du coca en boisson, si t'aime pas, va voir dans le frigo, y'a soda, eau, jus, bière... Hum en dessert c'est glace choco ou tarte à la  rhubarbes. »

Made in la voisine. Une vieille dame française qui adorait montrer ses talents en cuisine à ses voisins. J'allais pas m'en plaindre, ca me faisait de bons petits desserts variés toutes les semaines.
Je continuais à lui faire du pied en parlant, montant de plus en plus mon pied nu le long de sa jambe pour arriver à son entre-jambe. Et moi j'étais naturel, comme si je ne faisais rien de mal. Je me tournais vers la demoiselle.

« Et aprés, avec la miss on comptait jouer à Twilight princess. C'est un Zelda. Tu sais où on entre dans le crépuscule pour se transformer en loup.... Quoique t'es trop vieux pour connaître. Cinquante ans c'est ça?»

Je ricanai et commençai à manger. La soirée allait être amusante.

Arrogant-Mischief sur Epicode


Dernière édition par L'infiltré le Jeu 14 Aoû - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://testatamerepoule.forumactif.fr
Fonda Empathique
Masculin Messages : 128
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre à l'Ombre des Piliers.   Jeu 14 Aoû - 17:50


Drôle de Trio
William P. Langford & Yui Takanagi & Nathaniel Balsey
Je venais tout juste de saluer la petite Yui. C'est alors qu'elle se calma direct, me répondant d'une salutation très maladroite, comme si elle eut été très embarrassée. Je le regarde tristement, attristé de la voir si peu enthousiaste à mon arrivée. Ce qu c'était passé la dernière fois l'avait-elle vraiment perturbé ? Je me calme donc rapidement alors que j'avais visiblement vexé Nathaniel en riant ainsi. Qu'est-ce qu'il pouvait être susceptible... Il m'avait balancé sa réplique à la figure avant de repartir dans sa chambre, sans doute pour ranger son caleçon. Je soupire, posant mon regard sur Yui. Hésitant je m'approche, comme si je voulais lui dire quelque chose mais... Mais rien ne sortit de ma bouche. Qu'est-ce que je pouvais dire de toute façon ? Visiblement la jeune fille n'était pas vraiment apte à engager une discussion avec moi, je ne ferais sans doute que la gêner encore plus. Je reste donc silencieux devant la table, en suspens. C'est alors que Nath refit irruption dans la pièce, me sortant de ma léthargie passagère. Il était resté bête devant le calme surprenant de la jeune fille au point de me demander comment j'avais fait. Me grattant l'arrière du crâne, embarrassé, je ne répondis rien, faisant mine de ne pas savoir la raison pour laquelle Yui c'était calmée. La raison c'était juste moi...

C'est alors que Nath se plaça derrière moi, posant ses mains sur mes épaules pour venir me poser jusqu'à la table et m'y faire asseoir. Il se pencha sur mon oreille pour me murmurer que de toute évidence, j'étais obligé de rester manger avec eux ce soir, sinon quoi il ne me rendrait pas mon porte-feuille. Grimaçant, je me plie aux exigences puisque de toute façon, je n'avais pas le choix. Je soupire bien plus longuement, blasé, à l'entente du menu de ce repas. Des pizzas ? La jeunesse d'aujourd'hui n'a vraiment aucunes idées de ce que signifie cuisine... Manger ces trucs de la première pizzeria du coin qui les produit à la chaîne me dégoûtait. C'était à proprement dit de la mal-bouffe, moi qui aime tant cuisiner j'étais presque outré. Enfin, pas de préjugés, il était possible qu'il y est un pizzaïolo de talent derrière les fourneaux, bien que je ne croyais pas cela possible. Alors Nath se redressa, regardant la Miss pour lui demandait ce qui lui arrivait pour qu'elle soit si calme. Je détourne les yeux à ce moment-là, alors que Nath vint déposer un bisou sur ma joue. Je fis une légère moue contrariée, ne voulant pas m'afficher ainsi devant Yui. Nath demanda alors à la jeune fille si c'était à cause de la faim, moi je restais silencieux, pris au dépourvu dans cette étrange situation.

Nath me tendit un morceau de pizza que je pris sans grande conviction. Mon hôte prit alors le malin plaisir qu'il pouvait me demander approximativement tout puisqu'il avait mon porte-feuille, me signifiant ainsi qu'il voulait que je reste après le repas et que ce n'était donc d'aucune utilité que je me dépêche de manger. Je lui lance alors un regard noir, commençant à manger. Soudain, je manque de déglutir le morceau que je venais d'avaler, surpris par le contact du pied de Nath, sous la table. Donc ce genre de bêtises ne se faisait pas que dans les films...? Je soupire pour garder mon calme alors que Nath me propose des boissons. Je secoue la tête, signifiant que le coca ira très bien. Quitte à mal manger, autant faire carton plein... Et soudain je me mis à tousser, sentant le pied de cet... Abruti oui, là on pouvait le dire, remontait le long de ma jambe jusqu'à mon entre-jambe. Je me redresse pour reprendre mon calme, et sourit faussement. Je glisse ma main sous la table discrètement, sans que personne ne le voit, pas même Nath, pour venir attraper son pied et venir le tordre très très lentement mais avec beaucoup de fermeté. Je le regarde alors, tout sourire.

« En tout cas, merci pour cette... Invitation ? C'est appréciable. Avais-je soufflé avec satisfaction, restant très naturel, avant de reprendre. J'ai 33 ans Monsieur je-sais-tout, et à l'époque où ton jeu est sorti, j'étais occupé à gérer une entreprise de commerce, et c'est beaucoup moins amusant... »
Dis-je gentiment sur un ton léger, continuant de tordre le pied de mon hôte un peu trop entreprenant.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://testatamerepoule.forumactif.fr
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre à l'Ombre des Piliers.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre à l'Ombre des Piliers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mon logo ombre
» Comment mettre une ombre sur un text ?
» ombre sous les pseudo
» Ecriture avec une ombre
» ombre sur les bords

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM TEST ::  :: Bâtiment B :: Hall d'Entrée-